Pour la petite histoire

Home »  La compagnie »  Pour la petite histoire

Historique de l’Atelier du Possible

atelier saint cannat 1

 

L’Atelier du Possible est né sur le Larzac, au coeur des années 70, dans le grand mouvement de militance non-violente qui a nourri la jeunesse de cette époque. Utopies, vie communautaire, théâtre expérimental, théâtre populaire, nous tentions de mener tout de front, avec culot et naïveté.

Un jour l’épopée grecque avec « L’Iliade », le lendemain les cracheurs de feu, et les parades de rue. La rue et le théâtre se confondaient dans notre éthique et dans notre pratique.Tout était évident, mais nous nous questionnions à longueur de journées.
Au cours de ces dix années de vie communautaire et théâtrale nous avons épuisé un camion, deux chapiteaux, et deux ou trois amis qui ont quitté l’aventure.
Puis, à la fin des années 80 tout s’est assagi. Nous avons commencé à fonctionner comme une compagnie théâtrale. Le collectif a progressivement disparu, et laissé la place à une entreprise quasi familiale. Et au cours des 20 années qui ont suivi, si nous avons su fédérer des équipes d’artistes sur chacune de nos créations, et garder nos qualités d’éclectisme,  théâtre, cirque, musique, c’est  probablement à notre aventure initiale que nous le devons.

 

Quelques repères:public atelier

– août 1977
Création de la compagnie sur le plateau du Larzac.

-1978
Premier chapiteau, et une année de résidence sur le plateau de la Sainte-Baume (83). Où l’Atelier se forme et se fonde.
– 1981
Création de « L’Iliade » m.e.s. Jean-Pascal Guénichon. Où l’Atelier est reconnu sur la région Provence
– 1984
« Voyage sur place », création collective. Où l’Atelier mène sa démarche de théâtre acrobatique et populaire à maturité.
– 1988
« La Maison Dieu » m.e.s. Philippe Hottier. Où l’Atelier découvre sa filiation avec le Théâtre du Soleil.
– 1993 – 1994
« Fantasio » et « Charlie-Flûte ». Où l’Atelier s’ancre sur les réseaux de diffusion de proximité, et affirme sa capacité d’écriture.
– à partir de 2003
« Parade », « La vie qui va », « Ephémérides », « My g-g-generation », « Immenses et minuscules », « Argentina », « Accordéon, l’Accroche au coeur », « Les Piétons de la Nuit »…
Où l’Atelier continue sa vie de création entre théâtre musical et écriture contemporaine.